All posts by Couvent St Marc

1er mai 2018 : Fête de Saint Joseph, Artisan

 

 

 

 

 

 

Cette année à l’occasion de la Fête de Saint Joseph, Artisan nous avons eu la joie d’accueillir Monseigneur GUSCHING Jean-Paul, Evêque de Verdun qui a célébré l’Eucharistie solennelle.

Le chorale d’Horboug-Wihr sous la direction de Monsieur Jean-Paul PETTERMANN a animé cette belle célébration.

Visite éclair de Monseigneur RAVEL Luc

 

Monseigneur RAVEL accompagné du Vicaire général SCHMITT Hubert et de M. le Doyen WINCKLER Claude a visité le couvent vendredi 20 avril 2018.

La communauté du couvent a eu la joie de célébrer avec eux les vêpres et le salut du Saint Sacrement clôturant la journée d’adoration. Puis nous nous sommes réunis pour des agapes fraternelles qu’il a dû quitter assez rapidement.

Lors de l’accueil, Sœur M. Suzanne, Supérieure provinciale a eu l’occasion de lui présenter la Province de France et les novices l’ont introduit dans un bref aperçu historique du Couvent Saint-Marc.

Amis du Couvent Saint-Marc : un bel esprit solidaire

Le nouveau conseil d’administration :

Présidente : Jeanne Vorburger-Krentz
Trésorière : Annie Humbrecht
Secrétaire : Marie Humbert
Secrétaire adjointe : Aurore Humbrecht

Membres : Gabrielle Welter, Marie-Claude Viellard, Marie-Odile Lichtle, Soeurs Marie-Suzanne, Bernadette, Alphy et Lina.

 

L’assemblée générale de l’association des Amis du Couvent Saint-Marc de Gueberschwihr s’est tenue samedi 14 avril l’après-midi dans la salle Saint Hymer. L’association, qui compte  350 membres, fête cette année sa 25ème année d’existence. Entourée de son conseil d’administration et d’une forte délégation de Soeurs de Saint Joseph de Saint-Marc, autour de Sœur Marie Suzanne, la supérieure provinciale, Jeanne Vorburger-Krentz, la présidente, a salué l’assistance tout en remerciant d’entrée les bénévoles qui oeuvrent en faveur des missions des soeurs en Inde et en Ukraine.

Trois temps forts dans l’année.

La présidente et Annie Hmbrecht, secrétaire, ont présenté ensuite la rapport moral et d’activité de l’année écoulée. La fête de l’Entraide tout comme le marché de Noël de la solidarité ont été autant de satisfactions grâce à la participation et la présence de certains visiteurs venus chaque fois apporter leur soutien et leurs encouragements à l’association. Les deux intervenantes ont ainsi développé les divers actions des Amis du Couvent notamment auprès des soeurs indiennes de la Province Sanjo (pensionnat, couvent et formation).

Annie Humbrecht a soumis son rapport financier à l’assemblée et les bons chiffres ont été confirmés par Charles Bucher et René Buard, les réviseurs aux comptes. La mise en place d’un nouveau conseil d’administration a été abordée. Elle a permis d’enregistrer l’entrée de sang neuf avec les candidatures de Marie Humbert et Aurore Humbrecht.

Pour conclure cette réunion, la présidente a annoncé des dates importantes pour les mois à venir :
le 5 mai de 10h30 à 16h : Fête de la Famille
le 1er juillet : Fête de l’Entraide
les 2er et 2 décembre : Marché de Noël de la solidarité
et une première fête de Pâques en avril 2019

Grande Fête dans la clairière de Saint-Marc ce 11 mars 2018 Profession Perpétuelle de Sœur Soa Patricia

 

 

 

 

 

 

Pour la circonstance, le Couvent Saint-Marc a eu la joie d’accueillir Monseigneur Benjamin Marc Ramaroson, archevêque d’Antsiranana, dans le nord de Madagascar, qui a présidé à la célébration festive. Monseigneur Benjamin Marc Ramaroson est venu en Europe en février, spécialement à Rome, en vue de la préparation de la béatification d’un martyr laïc de Madagascar, instituteur et catéchiste : Lucien Botovasoa. Cette célébration aura lieu le 15 avril prochain à Rome.
Sœur Soa Patricia est originaire de Majunga. Tout en vivant en communauté avec les Sœurs de Saint Joseph de Saint-Marc, engagée aux côtés des missionnaires rédemptoristes au Pèlerinage des Trois-Epis, Sœur Soa Patricia est plus particulièrement au service des enfants e des jeunes comme coopératrice en pastorale. Elle exerce sa mission dans la communauté de Paroisses « Au Pied du Galtz » qui regroupe les territoires d’Ammerschwihr, Kaysersberg, Niedermorschwihr, Kientzheim, Katzental, Sigolsheim et les Trois-Epis.

Témoignage :
« J’ai été très agréablement surprise par la rigueur de l’organisation, le déroulement harmonieux dans une ambiance de joie et de prière. Je n’ai pu m’empêcher de comparer cette cérémonie à une cérémonie de mariage chrétien entre un homme et une femme. Combien de mariages chrétiens sont bien préparés et vécus en pleine conscience avec le Christ au centre de leur union ? Trop souvent, ils sont célébrés en l’espace d’une petite après une préparation sommaire, beaucoup d’invités ne sont pas pratiquants et attendent les agapes qui suivent. Le sacrement n’est pas vécu en profondeur par la communauté…
La cérémonie d’hier constitue selon moi un modèle pour tout chrétien qui veut s’engager dans une vie à deux. La préparation a permis de mûrir le cœur de l’épouse Soa Patricia. Elle était entourée et encouragée par une importante communauté qui partageait sa joie et qui saura la soutenir dans sa vocation. J’ai perçu dans sa voix et dans ses geste une grande force d’engagement, signe d’un profond désir de se consacrer au Seigneur.
Quel émerveillement devant ces chants joyeux, ces belles voix jeunes et cristallines, ces chorégraphies qui introduisirent la Liturgie de la Parole, puis la Liturgie Eucharistique ! Je contemplais le charme et la grâce féminine mis au service du Seigneur. Comme j’ai regretté que la plupart des jeunes d’aujourd’hui ignorent cette beauté-là !
Le caractère festif exceptionnel de cette Profession Perpétuelle a été rendu possible par la rencontre interculturelle propre à cette congrégation : les chants chrétiens malgaches, indiens et congolais ont complété de leurs très belles couleurs rythmiques et mélodiques les beaux cantiques français, pour implorer et glorifier le même Dieu.
Je suis repartie avec la joie au cœur, mais également avec un sentiment de tristesse car mon désir de partager cette joie et de raconter à beaucoup de personnes ce qui venait d’advenir au Couvent Saint-Marc se heurtait, comme souvent, à l’indifférence que rencontre aujourd’hui souvent l’Eglise.
Je rends grâce à Dieu d’avoir donné à l’Eglise e à toute l’humanité une nouvelle âme consacrée en la personne de Sœur Soa Patricial. »
Colette Marchal, le 12 mars 2018.