1er mai 2018 : Fête de Saint Joseph, Artisan

 

 

 

 

 

 

Cette année à l’occasion de la Fête de Saint Joseph, Artisan nous avons eu la joie d’accueillir Monseigneur GUSCHING Jean-Paul, Evêque de Verdun qui a célébré l’Eucharistie solennelle.

Le chorale d’Horboug-Wihr sous la direction de Monsieur Jean-Paul PETTERMANN a animé cette belle célébration.

Visite éclair de Monseigneur RAVEL Luc

 

Monseigneur RAVEL accompagné du Vicaire général SCHMITT Hubert et de M. le Doyen WINCKLER Claude a visité le couvent vendredi 20 avril 2018.

La communauté du couvent a eu la joie de célébrer avec eux les vêpres et le salut du Saint Sacrement clôturant la journée d’adoration. Puis nous nous sommes réunis pour des agapes fraternelles qu’il a dû quitter assez rapidement.

Lors de l’accueil, Sœur M. Suzanne, Supérieure provinciale a eu l’occasion de lui présenter la Province de France et les novices l’ont introduit dans un bref aperçu historique du Couvent Saint-Marc.

Amis du Couvent Saint-Marc : un bel esprit solidaire

Le nouveau conseil d’administration :

Présidente : Jeanne Vorburger-Krentz
Trésorière : Annie Humbrecht
Secrétaire : Marie Humbert
Secrétaire adjointe : Aurore Humbrecht

Membres : Gabrielle Welter, Marie-Claude Viellard, Marie-Odile Lichtle, Soeurs Marie-Suzanne, Bernadette, Alphy et Lina.

 

L’assemblée générale de l’association des Amis du Couvent Saint-Marc de Gueberschwihr s’est tenue samedi 14 avril l’après-midi dans la salle Saint Hymer. L’association, qui compte  350 membres, fête cette année sa 25ème année d’existence. Entourée de son conseil d’administration et d’une forte délégation de Soeurs de Saint Joseph de Saint-Marc, autour de Sœur Marie Suzanne, la supérieure provinciale, Jeanne Vorburger-Krentz, la présidente, a salué l’assistance tout en remerciant d’entrée les bénévoles qui oeuvrent en faveur des missions des soeurs en Inde et en Ukraine.

Trois temps forts dans l’année.

La présidente et Annie Hmbrecht, secrétaire, ont présenté ensuite la rapport moral et d’activité de l’année écoulée. La fête de l’Entraide tout comme le marché de Noël de la solidarité ont été autant de satisfactions grâce à la participation et la présence de certains visiteurs venus chaque fois apporter leur soutien et leurs encouragements à l’association. Les deux intervenantes ont ainsi développé les divers actions des Amis du Couvent notamment auprès des soeurs indiennes de la Province Sanjo (pensionnat, couvent et formation).

Annie Humbrecht a soumis son rapport financier à l’assemblée et les bons chiffres ont été confirmés par Charles Bucher et René Buard, les réviseurs aux comptes. La mise en place d’un nouveau conseil d’administration a été abordée. Elle a permis d’enregistrer l’entrée de sang neuf avec les candidatures de Marie Humbert et Aurore Humbrecht.

Pour conclure cette réunion, la présidente a annoncé des dates importantes pour les mois à venir :
le 5 mai de 10h30 à 16h : Fête de la Famille
le 1er juillet : Fête de l’Entraide
les 2er et 2 décembre : Marché de Noël de la solidarité
et une première fête de Pâques en avril 2019

Fête Patronale de Saint Joseph

 

 

 

 

 

Lundi 19 mars 2018, les Sœurs de Saint Joseph du Couvent Saint-Marc ont eu la joie de fêter leur Saint Patron et Protecteur entourées de leurs amis et bienfaiteurs.

L’Eucharistie solennelle fut présidée par Monseigneur Joseph MUSSER, Vicaire général du diocèse de Strasbourg et animée par la chorale des Sœurs du Couvent.

Tous ont vécu un moment agréable de convivialité autour d’un repas festif.

 

Grande Fête dans la clairière de Saint-Marc ce 11 mars 2018 Profession Perpétuelle de Sœur Soa Patricia

 

 

 

 

 

 

Pour la circonstance, le Couvent Saint-Marc a eu la joie d’accueillir Monseigneur Benjamin Marc Ramaroson, archevêque d’Antsiranana, dans le nord de Madagascar, qui a présidé à la célébration festive. Monseigneur Benjamin Marc Ramaroson est venu en Europe en février, spécialement à Rome, en vue de la préparation de la béatification d’un martyr laïc de Madagascar, instituteur et catéchiste : Lucien Botovasoa. Cette célébration aura lieu le 15 avril prochain à Rome.
Sœur Soa Patricia est originaire de Majunga. Tout en vivant en communauté avec les Sœurs de Saint Joseph de Saint-Marc, engagée aux côtés des missionnaires rédemptoristes au Pèlerinage des Trois-Epis, Sœur Soa Patricia est plus particulièrement au service des enfants e des jeunes comme coopératrice en pastorale. Elle exerce sa mission dans la communauté de Paroisses « Au Pied du Galtz » qui regroupe les territoires d’Ammerschwihr, Kaysersberg, Niedermorschwihr, Kientzheim, Katzental, Sigolsheim et les Trois-Epis.

Témoignage :
« J’ai été très agréablement surprise par la rigueur de l’organisation, le déroulement harmonieux dans une ambiance de joie et de prière. Je n’ai pu m’empêcher de comparer cette cérémonie à une cérémonie de mariage chrétien entre un homme et une femme. Combien de mariages chrétiens sont bien préparés et vécus en pleine conscience avec le Christ au centre de leur union ? Trop souvent, ils sont célébrés en l’espace d’une petite après une préparation sommaire, beaucoup d’invités ne sont pas pratiquants et attendent les agapes qui suivent. Le sacrement n’est pas vécu en profondeur par la communauté…
La cérémonie d’hier constitue selon moi un modèle pour tout chrétien qui veut s’engager dans une vie à deux. La préparation a permis de mûrir le cœur de l’épouse Soa Patricia. Elle était entourée et encouragée par une importante communauté qui partageait sa joie et qui saura la soutenir dans sa vocation. J’ai perçu dans sa voix et dans ses geste une grande force d’engagement, signe d’un profond désir de se consacrer au Seigneur.
Quel émerveillement devant ces chants joyeux, ces belles voix jeunes et cristallines, ces chorégraphies qui introduisirent la Liturgie de la Parole, puis la Liturgie Eucharistique ! Je contemplais le charme et la grâce féminine mis au service du Seigneur. Comme j’ai regretté que la plupart des jeunes d’aujourd’hui ignorent cette beauté-là !
Le caractère festif exceptionnel de cette Profession Perpétuelle a été rendu possible par la rencontre interculturelle propre à cette congrégation : les chants chrétiens malgaches, indiens et congolais ont complété de leurs très belles couleurs rythmiques et mélodiques les beaux cantiques français, pour implorer et glorifier le même Dieu.
Je suis repartie avec la joie au cœur, mais également avec un sentiment de tristesse car mon désir de partager cette joie et de raconter à beaucoup de personnes ce qui venait d’advenir au Couvent Saint-Marc se heurtait, comme souvent, à l’indifférence que rencontre aujourd’hui souvent l’Eglise.
Je rends grâce à Dieu d’avoir donné à l’Eglise e à toute l’humanité une nouvelle âme consacrée en la personne de Sœur Soa Patricial. »
Colette Marchal, le 12 mars 2018.

29 septembre 2017 : UNE DEVISE DE JEUNES « LA FRATERNITE »

2017JeunesStAndréIls étaient 170, tous élèves de 6e du Collège Saint André de Colmar, à sauter des quatre bus qui les ont acheminés sur les hauteurs de Saint-Marc avec leurs accompagnateurs. Partis pour un périple de plusieurs stations à effectuer à  pieds à  travers les collines vosgiennes les unes plus escarpées que les autres, ils inauguraient à Saint-Marc leur devise d’année « La Fraternité».
Quelle joie d’accueillir sur les parvis de l’église cette belle jeunesse ! Quelle joie de constater avec quelle dignité ils ont pris place à l’église : tous, sans moult recommandations à la discipline.
BRAVO les animateurs !
Trois histoires vraies ont capté leur attention et éveillé  la noble recherche de fraternité. C’est chaque jour qu’ils sont confrontés à  l’édification de la fraternité dans leur contexte scolaire qui réunit des élèves de toutes appartenances sociales, religieuses, culturelles, raciales etc.

Voilà une infirmière de Colombie qui, au cours des soins qu’elle donnait, s’aperçoit que son patient est le meurtrier de son fils. Son mari aussi a été tué par ce même clan. Une minute de terrible combat intérieur ! Mais elle décide de dépasser son amertume et son besoin de vengeance et prodigue les soins à celui qui a meurtri si profondément son existence.

2047JeunesStAndré1

Cela se passe en RDC. Un groupe paroissial avait organisé une sortie, genre colonie de vacances, dans une autre province. Pour s’ rendre il fallait prendre l’avion. Les familles devaient se procurer les billets. Voilà  que Judith se rend compte qu’une de ses amies ne pourra accompagner le groupe parce que ses parents ne pouvaient supporter les frais d’avion. Judith conçoit l’dée d’échanger son billet d’vion contre deux billets de bateau pour en faire profiter son amie. Par malheur, le bateau qui devait arriver en une semaine à destination, subit une avarie et n’arrive qu’au bout de trois semaines. Un malheur n’rive jamais seul, nos deux voyageuses ne s’étant approvisionnées que pour une semaine, se sont retrouvées sans nourriture et boisson ? Que faire ? Elles ont troqué de leurs habits, chaussures pour de la nourriture ? A leur arrivée tout leur groupe leur a fait la fête sous d’abondantes larmes. Nous étions amaigries, tremblantes, mais heureuses ! Hélas, il ne restait plus que deux jours de vacances et il fallait reprendre le bateau pour rentrer. Cette fois sans problème ! 2017JeunesStAndré2 Notre amitié est devenue très profonde et elle dure toujours, même que nous soyons très loin l’une de l’autre. Nos deux familles sont aussi très fortement soudées. Malgré les difficultés que nous avions à endurer, je n’ai jamais regretté mon geste. Et si j’avais à le refaire, je le referai !

Applaudissements de tous les élèves de 6e, heureux de découvrir des exemples de merveilleuse fraternité vécus dans d’autres cultures.

Puis rencontre avec les Soeurs à  l’extérieur dans les jardins et le parc du couvent : le soleil est de la partie. Les questions fusent et se concluent avec :  Est-ce que c’est difficile d’être Sœur ?  Est-ce que je pourrais venir prier ici ?

Et déjà c’est le départ ! Sac au dos, direction le Schauenberg où une de nos communautés les attend. Revenez bientôt ! Vous êtes toujours les bienvenus. N’oubliez pas la fête de la famille le 5 mai prochain !

Divine et Judith sont novices à Saint-Marc et s’appellent dorénavant : Soeurs Marie Judith et Marie Josiane. Elles attendent des compagnes : venez les rejoindre ! Vous êtes les bienvenues !

2017JeunesStAndré3

2017JeunesStAndré4 

Fête de la promesse des oblats : Dimanche 17 septembre 2017

Messe de rentrée 2017 : Gueberschwihr

 

Bel événement à Saint-Marc !

Un magnifique chœur d’enfants, élèves du professeur de musique Benoît KIRY du collège Saint Jean de Colmar a animé la célébration eucharistique au cours de laquelle les Oblats de la Congrégation des Soeurs de Saint Joseph de Saint-Marc ont renouvelé leurs promesses.

Ci-dessous des extraits de témoignage de deux d’entre eux :

« La première lecture de ce dimanche est tirée du livre de Ben Sirac le Sage. Ce texte m’interpelle particulièrement car j’ai expérimenté sa pertinence dans ma vie d’oblat. Lorsque j’entre en conflit avec une personne proche,  je ressens de la colère, de la rancœur et parfois même un esprit de vengeance. Je n’arrive pas à pardonner la crasse qu’on m’a faite. J’ai pris conscience que j’étais la première victime de mes certitudes et de mes enfermements. Malgré cela j’ai ressenti que Dieu avait pardonné mes errements. C’est alors que j’ai éprouvé comme une guérison, une libération et une paix intérieure. Cela a fait naître le désir de lui ressembler et j’ai pu pardonner à la personne dans mon cœur. Frères, je vous invite à écouter la lecture tirée du livre de Ben Sirac le Sage. »

« Les sœurs nous ont dit que le Don que leur Congrégation avait reçu de Dieu, leur charisme, était aussi pour nous, pour nous tous. Que nous pouvions boire à la même source, qui est Dieu, pour une même mission : porter l’Amour de Dieu, simplement, dans nos milieux de vie. Alors quand les soeurs nous ont dit : »Vous pouvez faire partie de notre famille, de notre famille spirituelle ». Nous avons dit « oui ». Nous avons besoin de n’être pas seuls sur notre route vers Dieu. Et nous sommes devenus oblats, avec d’autres, ouvrant notre cœur à Dieu pour nous donner davantage à Lui et aux êtres humains qu’Il nous donne comme frères. C’est cela OBLATS : un cadeau, pour nous tous. »

 

Jubilé de Profession Religieuse

Samedi 9 septembre 2017, les religieuses du Couvent Saint-Marc ont eu la joie de célébrer le Jubilé de la Vie Consacrée de 7 Sœurs :

Sœur M. Maurice et Sœur M. Thérèse : 70 ans de vie religieuse
Sœur M. François, Sœur M. Rose, Sœur M. Marc et Sœur M. Assunta : 60 ans de vie religieuse
Sœur Jimcy : 25 ans de vie religieuse

La célébration fut présidée par Monseigneur KRATZ Christian, Evêque auxiliaire de Strasbourg.

2017Jubilé
  Félicitations à nos soeurs jubilaires !